Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 10:33
chiche !!

c'est une fête très conviviale, dans une commune qui sait résister aux appétits fonciers et en plus gérée par un Maire très sympa, abordable ayant pour seule ambition sa commune.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 03:30

histoire de vous démontrer les infos sélectives de vos élus de la majorité municipale qui honorent quelqu'un pour son action" en faveur du retour du domaine de Château-Bas  dans le patrimoine communal" alors qu'il n'y avait jamais été,  action toujours pas dévoilée, mais allée déjà baptisée/  voyez ci-dessous les années peu glorieuses de l'histoire du domaine.

aout 2014

"Quand j'y pense !! en 2012, lorsque, en séance du conseil municipal, Michèle Boillon et son colistier, avaient voté contre l'acquisition de Château-Bas en argumentant techniquement et financièrement leur position, et que l'élue de Mimet-rassemblement s'était abstenue, à la suite de leur argumentaire, « intérêt communal » avait insisté en mettant l'accent sur la nécessité de conserver le patrimoine historique de la commune.

 

Depuis les craintes des élus d'opposition sont avérées : au total Château-Bas coûtera au budget communal plus de 5 millions d'euros en investissement (acquisition, travaux, voirie, sans réfection de la piscine !! ) – le coût du fonctionnement annuel est toujours inconnu (pas très gestionnaire, tout ça!) tout ça pour une utilisation plus que confidentielle à l'exception 2 fois par an pour le festival de théâtre et le festival de piano de la Roque d'Anthéron, dans les extérieurs de la propriété, pour lesquels moyennant finances les administrés peuvent assister aux spectacles.le reste de l'année Château-bas n'est officiellement pas utilisé et l'intérieur : jamais

 

soit 2 semaines d'utilisation officielle par an des extérieurs– ça fait cher, non ?

 

Mais bon ! Nos châtelains étaient donc très attachés au devoir de mémoire ; alors pourquoi avoir refusé de manifester cet attachement pour le centenaire de la mobilisation générale ( au moins mise en berne du drapeau : gratos pour le budget) et les 70 ans du débarquement de Provence et de la Libération de la Provence : allez soyons fous et panier percé : 1 gerbe au Monuments aux Morts

 

et bien que dalle !! Nichts ! Nothing ! Nada !Peaud'balle et balpeau !

 

C'est d'autant plus incompréhensible et choquant que Château-Bas était le Q.G. de l'armée nazie à Mimet

et que des soldats occupaient aussi les récentes maisons de la cité minière, rue des mufliers.

 

A mon avis, on devrait donc ne pas oublier des événements comme le débarquement et la libération

 

Pardi ! Une fois les fleurs fanées, il ne resterait rien de visible de la grandeur de nos politiques ; en revanche Château-bas se voit et peut toujours être utilisé pour asseoir leur grandeur

 

 

extrait du blog du 3e régiment de Chasseurs d'Afrique

La libération d'Aubagne

Le 21 août, à 5h45, le Capitaine André, commandant du 5e Escadron reçoit ses ordres de l’Etat-major du CC1. Ledit 5e Escadron doit reconnaître l’itinéraire Gémenos – Aubagne par la RN8 ainsi que le secteur de Cadolive, dans l’arrière pays marseillais.
…......


Quant au 1er Peloton du Lieutenant Brémon, ordre lui a été donné de reconnaître le secteur de Mimet par le Carrefour de la Pomme. Après une brève reconnaissance du village, le 1er Peloton retourne, en position défensive, au Carrefour de la Pomme, nœud routier stratégique.

 

 

 


 

 

Repost 0
martine colombani à Mimet
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 03:29
mimet ou Cabriès ?

mimet ou Cabriès ?

mimet ou Cabriès ?

mimet ou Cabriès ?

jeudi et vendredi  je suis allée à Cabries, pour le premier anniversaire de CDD.https://www.facebook.com/cabries.defense.developpement/

ah CDD ? une association qui s'est montée à la suite de la création d'une décharge illégale, avec l'autorisation du maire; ça ne vous rappelle rien ?

seulement les Cabriéssiens sont plus réactifs, plus sensibles à l'égalité et au développement durable, peut-être aussi moins craintifs des représailles; que sais-je car il doit bien y avoir une explication autre que le je m'en foutisme à l'égard de la pollution, non ? parce que si tel était le cas ce serait vraiment dégradant, y compris pour la valeur de notre patrimoine, de vivre dans une telle ambiance et démontrerait à quel point mimet a changé.

 depuis les articles du blog sur la décharge illégale de mimet, en bordure de la route départementale à grande circulation à l'entrée du village,  les émissions de Radio-Zinzine, des contacts avec marsactu et surtout l'aide de Rosy Inaudi, Conseillère Départementale de notre canton, ainsi que l'intervention un peu coercitive de la DREAL, des contacts ont été noués avec ces empêcheurs de polluer en rond que sont les membres de CDD, empêcheurs de trahir le Plan Local d'Urbanisme élaboré par ceux-là mêmes qui le trahissent, qui aident les entreprises de "gravats" qui font ainsi de substantielles économies  et ces empêcheurs de tricher ont en plus  décidé de voir un peu du côté d'ANTICOR; pour ceux qui ont loupé des épisodes, je vous rappelle que Michèle Boillon et moi en sommes membres depuis 5 ans, que Patrice Busca, tête de liste MTC aux dernières municipales avait signé la charte éthique d'Anticor.

comme le Cabriésien est joueur, et la mimétaine aussi, devant la délégation d'Anticor et notamment son juriste , nous avons fait une comparaison sur tous les aspects de la vie municipale quotidienne quant à l'exercice de la démocratie, de la Légalité, de la vie citoyenne par les élus municipaux majoritaires: résultats ?:

                                                           MATCH NUL

Mimétains gardez en tête qu'un groupe local ANTICOR est en cours de constitution, qu'il existe aussi Vigicor et que si vous voulez prendre en main la lutte contre la corruption, sous toutes ses formes, qui nous coûte très cher, qui coûte très cher aux communes, à l'Etat, et on a vu ce que ça donnait durant les 2 dernières campagnes électorales, faites-vous connaître, soit auprès des élus municipaux de MTC, soit par le biais de ce blog, soit sur la page facebook de CDD. A BIENTOT ?

Cabries vs Mimet: match nul
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 10:35
affirmation de La Provence: nous ne savons toujours pas
affirmation de La Provence: nous ne savons toujours pas

dans un article paru le 15 août 2017 La Provence relaye l'hommage que rend la majorité municipale à un habitant vivant,  de la commune, qui selon la mairie a beaucoup oeuvré pour le retour dans le patrimoine communal de Château-Bas; bien, mais nous aurions aimé avoir des détails sur ces actions car:

- Château-bas n'a jamais été dans le patrimoine communal, peut-être considéré comme tel à l'époque de la monarchie mais ce n'était pas le patrimoine communal (d'ailleurs un peu comme aujourd'hui),

- tous ceux qui depuis près de 40 ans ont eu de près (élus, fonctionnaires) ou de loin (administrés)  à suivre Château-Bas découvrent donc pour la première fois que cet éminent administré a pu permettre le "retour" de Château-Bas et donc que les finances communales achètent le domaine ;  mais peut-être est-ce depuis  2 001 simplement ? les élus de cette mandature n'ont pas de confirmation à ce sujet; ah! encore cette précision dans les déclarations municipales qui permet de laisser du flou au cas où; pourquoi ne pas être explicite ?

 

ce matin pas d'hommage aux victimes françaises de la barbarie, en Espagne; comme d'habitude les drapeaux n'étaient pas en berne  - on préfère, entre soi, entre gens de bonne compagnie, de même sensibilité, rendre un hommage se voulant historique, qui pourtant engage la commune pour des raisons sûrement honorables mais comme dans certaines sociétés secrètes bien connues , ne méritent pas d'être  rendues publiques. Dommage ! qui sait peut-être y a t'il des Mimétains tout autant honorables que la personne habitant et vivant dans  la commune parmi les victimes de ces attentats; ce serait dur de dire cette fois: je ne savais pas, on ne me l'a pas dit, .... ah cette méconnaissance des usages centenaires de notre Pays

les gueux: ne râlez pas! on vous permet de payer le panneau et peut-être la petite sauterie qui a suivi - comme d'hab. Pour rappel, comme depuis 16 ans: 0€ à l'article du budget communal, "fêtes et cérémonies" ah!  insincérité du budget, quand tu nous tiens

 

 

affirmation de La Provence: nous ne savons toujours pas
affirmation de La Provence: nous ne savons toujours pas
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 06:38
attentats en Espagne

UNE FOIS DE PLUS, LA HONTE

ne cherchez pas sur le site de la mairie ou sur leurs pages facebook: comme d'habitude depuis qu'ils sont aux affaires, aucune marque de solidarité avec ceux qui sont touchés par le terrorisme - d'ailleurs comme pour les 100 ans de la 1ere guerre, les 70 ans de la libération, fukushima, le tsunami, la mort de Nelson Mandela: ils sont bien vos élus de intérêt communal !!!
il y a moins de messages de solidarité que de véhicules de fonction: ça c'est mimet
les propositions du gouvernement, la métropole sont condamnées, abondamment commentées : on peut le constater - et le terrorisme ?

 

ouh ! ne me confondez pas: je ne suis pas comme eux - mon éducation religieuse ( et oui c'était avant !) et d'un père militaire, sont un véritable rempart contre ce genre d'attitude égoïste, incivile  INDIGNE...

j'ai quand même vu l'image de Barcelone sur la page fb d'une élue

 

ALORS ? fiers de vos élus ? de les avoir élus ? d'accord avec cette attitude ?

 

 
 
 
 
attentats en Espagne
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 03:40
carnet d'adresses pour faire respecter ce que doit être la gestion des affaires communales.

vous êtes de plus en plus nombreux à lire ce blog, hors vacances, et à me demander comment je fais pour tenir le coup seule, si  j'ai reçu des menaces: et bien d'abord je suis soutenue, et ensuite oui! je commence à être fatiguée:

- fatiguée des médisances et mensonges de gens qui se prennent et se comportent comme la bonne société mimétaine, à qui tout est dû et pardonné, car oui depuis quelques années il y a d'un côté la bonne société mimétaine à qui nous les gueux nous offrons sans le savoir petits fours et boissons dans un décor historique et d'un autre côté nous autres, qui ne payons pas moins d'impôts, qui avons aussi des casiers judiciaires vierges,  mais qui à leurs yeux manquerions peut-être de savoir-vivre, de culture, d'intelligence....regardez, discutez si vous le pouvez, avec les élus de la majorité puis dites-moi. Quoique ces mensonges et médisances m'encourageraient plutôt à continuer puisqu'ils démontrent que pan dans le mille !!

- fatiguée de voir comment les mimétains ne peuvent pas bénéficier de ce que leur argent personnel a payé; en quelque sorte ils sont un peu comme ces messieurs qui au 19ème siècle entretenaient, logeaient des artistes sauf que eux pouvaient plus souvent avoir un retour sur investissement,

- fatiguée de voir ici ou là les "broderies" de l'histoire de mimet des trente dernières années,

- fatiguée d'essayer que l'égalité des droits des mimétains soit respectée: ainsi hier matin j'ai adressé un dossier au contrôle de Légalité à propos de la dernière séance du conseil; est-il normal que les mimétains ne soient pas informés qu'il y a une modification du PLU, si minime soit elle, pour permettre la réalisation d'un petit projet privé et surtout pour masquer au moins 2 nouvelles erreurs des détenteurs  du pouvoir local: erreur dans l'établissement de l'ordre du jour de la séance, et erreur dans le zonage du PLU. je crois qu'en fait c'est surtout ce qui est reproché à ce blog: ne pas taire les nombreuses erreurs, les nombreux manques de respect de la Légalité (marchés publics par exemple, l'absence depuis toujours des comptes consolidés des associations ayant plus de 23 000€ de subvention directe et indirecte) de cette équipe qui s'autoproclame depuis des années, envers et contre tout, et malgré tous les procès perdus, la meilleure gestionnaire de mimet.

- fatiguée que la Loi, les règlements, les services rendus, ne soient plus les mêmes pour tout le monde (exemple qui me vient en tête le bulletin)

- fatiguée de l'individualisme, de l'égoïsme, du "chacun pour soi" et tant pis, voire tant mieux si ça lèse quelqu'un ou plusieurs personnes,

- fatiguée d'être regardée comme une malhonnête qui aurait vendu un terrain communal, alors que je n'ai jamais été élue, que ceux qui le reprochent et étaient élus à cette époque n'ont pas voté contre cette vente, mais ça, on ne vous le dit pas; alors que là aussi la mairie a perdu des procès sans bien évidemment vous en informer, et en continuant à raconter sa propre version qui n'est pas du tout celle de ce qui s'est passé, et à refuser de faire droit aux demandes de la victime (Cf article "les faits sont têtus" du 13/8/17)

- fatiguée de voir que les horaires des séances du conseil municipal sont calculées pour que vous ne puissiez pas y assister, pour que ce soit perturbant pour l'opposition, et tant et si bien que même l'adjoint à l'urbanisme n'a pas pu être présent (il n'est pas retraité) aux 3 séances relatives au PLU: arrêt du projet, approbation puis modification. alors que pour des mondanités on trouve des horaires mieux adaptés.

- fatiguée de cette opacité devenue principe de gestion communale,

etc....

en conséquence, vous devez vous aussi signaler tout ce qui ne vous paraît pas correct; mais pas à la mairie, bien sûr, natürlich! je mets régulièrement des textes de Loi ou décrets qui vous permettent de juger facilement de la Légalité des actions des politiques locaux.

vous pouvez donc le signaler à

la Préfecture, au cabinet du Préfet

à la Sous-Préfecture - au cabinet ou aux affaires juridiques

les mails: sur leur site respectif ou aussi http://sp aix affaires juridiques <sp-aix-affairesjuridiques@bouches-du-rhone.gouv.fr>

vous pouvez bien sûr vous rapprocher de Vigicor et d'Anticor (voir leur page facebook)

et aussi bien entendu la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) "La Direction générale des collectivités locales relève de l'autorité du ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, ...placé auprès du ministère de l'intérieur" https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Collectivites-territoriales

en quelque sorte prenez-vous en main, participez vous-même au respect que l'on vous doit, et à la devise: LIBERTE EGALITE FRATERNITE  et pourquoi ne pas prendre contact avec Patrice Busca , tête de liste de l'opposition, Michèle Boillon et Fanny Cartier-Sansone

 

 

                                                   ALORS LA RELEVE ? PRETS ?

carnet d'adresses pour faire respecter ce que doit être la gestion des affaires communales.
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 03:41
château-bas: propriété privée ?

sans demander l'avis de la Population, du conseil municipal, agissant en propriétaire des lieux, on voit sur la  photo de la Provence du 15 août http://www.laprovence.com/recherche/mimet qu'une allée a été "baptisée" du nom d'un administré: qui a beaucoup fait pour notre commune ? le retour de Château-bas dans le patrimoine communal: comment ça ? qui ça ?

pour cette réception privée, puisque évidemment comme d'habitude et très démoncratiquement, ni les élus de MTC, ni la Population étaient informés: combien a payé à la commune l'organisateur ?

 

quand M. Boviatsis, propriétaire de Château-Bas,  avait voulu acheter, à la fin des  années 60, Brigitte Bardot* un temps intéressée a finalement laissé l'affaire et quand il a voulu vendre la CCAS d'EDF s'est portée acquéreur, puis ce fut l'agglo qui l'a acheté et revendu à la mairie au prix de 1 370 000€ décidé par le conseil municipal mais payé chez le notaire 1 850 000 € : pourquoi ? le commun des mortels ne le sait pas -et depuis c'est dans le patrimoine communal. What else ? qui aurait été  soustrait de la transparence à laquelle nous ne sommes plus habitués.

 

*appris ce jour de la bouche même d'un (e) élu (e) "prédécesseur"

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 11:13
cherchez l'erreur, qu'elle soit matérielle ou petite et technique, comme le veut la tradition
cherchez l'erreur, qu'elle soit matérielle ou petite et technique, comme le veut la tradition

vous pouvez constater qu'il n'est question de modification du P.L.U.et ô miracle dans le compte-rendu ci-dessous affiché à environ 1,65m sur "the" panneau d'affichage de la mairie, mais pas sur le site, le point 14 devient "modification simplifiée du P.L.U."sans décision du conseil qui,  de toute manière n'a pas le droit de changer l'ordre du jour durant la séance (C.A.A. Marseille 27 novembre 2008 n° 07 MA0067). c'est fou, non ?

j'autorise qui que ce soit à utiliser les photos, les articles d'hier et avant-hier pour saisir le contrôle de Légalité, et ANTICOR, si vous aussi votre moteur, en dehors de toute politique, est le respect de la Loi, et qu'elle soit la même pour tous car dans le cas présent l'immense majorité des propriétaires Mimétains n'ont pas su que la mairie pouvait à son gré modifier le PLU pour vendre un terrain constructible de 991m² au prix de 60 000€. Si vous souhaitez également que je ne sois pas la seule citoyenne lambda  à relever systématiquement les manquements les plus significatifs au Code Général des Collectivités Territoriales.

cherchez l'erreur, qu'elle soit matérielle ou petite et technique, comme le veut la tradition
cherchez l'erreur, qu'elle soit matérielle ou petite et technique, comme le veut la tradition
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 10:45

le Centre National de la Fonction Publique Territoriale a édité une fiche portant sur la préparation du conseil: http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/fiche_06_vademecum_kit_elections_2014_v2_18.02.14.pdf

3-2 l'ordre du jour
L’ordre du jour énumère les questions sur lesquelles le conseil municipal est appelé à délibérer
au cours de la séance concernée. Aucune autre délibération ne peut être soumise au conseil au
cours de cette séance.

on en est loin à mimet, depuis 16 ans.

 

EN FAIT IL Y A DONC COHERENCE DES TEXTES ET DE LA  JURISPRUDENCE RELATIVES A LA MODIFICATION DE L'ORDRE DU JOUR, dans la mesure où dans les communes de plus de 3500 habitants l'ordre du jour doit être affiché 5 jours à l'avance (pour aussi l'information des citoyens) et dans la mesure où pour chaque point une fiche de synthèse est adressée à tout conseiller municipal préalablement à la séance il semble cohérent que l'ordre du jour ne puisse être modifié durant la séance. Ceci n'a pas été le cas pour la révision simplifiée du PLU, le 28 juillet 2017

 

par ailleurs la jurisprudence relative à la modification de l'ordre du jour est constante: http://www.weka.fr/administration-locale/dossier-pratique/elections-et-vie-politique-locale-dt42/modifier-l-ordre-du-jour-en-seance-3864/
Le fait d'ajouter une affaire, en début de séance, à l'ordre du jour initial communiqué aux conseillers avec la convocation, sans qu'aucune information n'ait été communiquée aux conseillers sur ce point avant l'ouverture des travaux du conseil, méconnaît les dispositions législatives relatives à l'information préalable des conseillers municipaux et est de nature à entacher d'illégalité la délibération prise dans de telles conditions » ( CAA Marseille, 27 novembre 2008, n° 07MA00067 ).
 
 
et plein d'autres sites
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 05:01
cette fois ce n'est pas une &quot;petite erreur technique&quot; c'est une erreur matérielle rectifiée par une grosse erreur de droit

 

les élus de Mimet Transparence et Compétence* sont entrés à 10heures pétantes dans la séance du conseil municipal du 28 juillet dernier; sauf que celle-ci avait déjà commencé, un élu de la majorité devant la porte d'entrée les autres dans la salle  et que le point suivant qui n'était même pas à l'ordre du jour de la séance avait déjà été voté: ce qui n'est ni légal, ni correct - et après on vous dit que la commune est très bien gérée et en toute transparence.

et que penser d'avoir noté que Patrice Busca et Michèle Boillon étaient présents ? alors qu'ils attendaient dehors que la séance commence et surtout qu'à aucun moment à partir de l'ouverture de la séance la modification de l'ordre du jour n'a été présentée.

d'ailleurs voir mon article du 5 août 2017: http://mimet-infospratiques.over-blog.com/2017/08/conseil-municipal-de-vendredi-dernier.html

approuvé le 13 mars dernier après plus de 15 ans de comment dire ? étude?, procédure? le PLU est déjà en révision partielle pour rectifier une "erreur matérielle".

n'oublions pas tout de même que le PLU est un document de planification urbaine à moyen et long terme; alors que penser de nos aménageurs politiques si au terme de 4 mois ils s'aperçoivent que le zonage ne permet pas l'exercice de l'activité commerciale de l'acquéreur qu'ils avaient retenu. ah! plus difficile que délivrer un permis en zone NB.

je me demande d'ailleurs s'il ne s'agit pas de parcelles à proximité d'un secteur qui devait rester inconstructible par précaution en raison des grosses difficultés pour arrêter l'incendie souterrain dans les galeries de la mine.

 

peut-être y a t'il d'autres erreurs matérielles dans le zonage des parcelles ? si vous le pensez faites le savoir.

sachez que le dossier est à disposition du 2 octobre au 2 novembre 2017, 2 jours et demi par semaine au service urbanisme, soit 66 heures.

 

ouf !! vous voyez bien que ce blog doit continuer, malgré ce qu'il en coûte parfois de nausées et palpitations pour certaines infos qui me sont adressées ou face à certaines méthodes.

* disciplinés, arrivés à environ 9h50 ils attendaient dehors l'ouverture de la salle

cette fois ce n'est pas une &quot;petite erreur technique&quot; c'est une erreur matérielle rectifiée par une grosse erreur de droit
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article