Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 05:52

 

 

Dans le dernier bulletin municipal d'information la page 20 est toute entière consacrée à la rue des Magnolias : « une réussite technique et esthétique », je n'en disconviens pas, SAUF QUE :

 

- au dernier conseil municipal avant les élections, soit le 6 mars, le maire, fustigeant les 4 mots de doute de Michèle Boillon, quant au montant élevé des travaux et à défaut de production de devis estimatif et quantitatif s'était abstenue, avait rétorqué que les travaux n'étaient pas surestimés. SAUF QUE, bien qu'ayant déclaré que ces travaux comprenaient tous les réseaux, le conseil municipal du 22 septembre dernier a voté une rallonge de 36 800euros car l'éclairage public n'avait pas été compté : Commune excellemment gérée ou erreur technique ?.(total pour la rue 296 800€)

 

- De plus il y a urgence effectivement à faire la maison de la mémoire : car de 1981 à 1990 des travaux de fonds (sous les voies, sous les maisons...) ont été réalisés dans la cité des Molières grâce à des travaux subventionnés à 100 % par l'Etat** pour la restructuration des zones minières – mais il est vrai que ça ne se voit pas et que ce qui nous importe désormais c'est ce qui fait joli. Il suffit de vérifier les archives ou plus facilement de regarder les registres de délibérations de cette période.

 

 

 

En plus en lisant l'article on pourrait penser que certains riverains s'éclairaient encore à la bougie et n'avaient pas le téléphone (ligne 3 du paragraphe colonne de droite)

 

 

 

 

 

* : l'Etat : vous savez ce truc qui pique l'argent de Mimet

** : crédits GIRZOM pour groupement interministériel de restructuration des zones minières – signé « la vérité absolue »:)

la rue des cro-magno-lias
la rue des cro-magno-lias

Partager cet article

Repost 0
martine colombani à Mimet
commenter cet article

commentaires

bizzari laetitia 25/09/2014 18:22

En tant qu'habitante du 4 bis rue des magnolias, je me permets de constater que ces travaux sont une catastrophe. En effet:
- la terre au dessus de la rue n'est plus retenue et lorsqu'il pleut c'est tout un talus qui se dissous peu à peu pour s'étaler peu à peu dans la rue.
- il y'a trop peu de places de parking
- pendant les travaux les trous creusés par la société dans la rue ont provoqué la cassure du mur de mon voisin
etc etc etc.....

Présentation

  • : Mimet vu par Martine Colombani
  • : Je partage ici mon point de vue sur le plus haut village des Bouches-du-Rhônes, et sur l'administration communale en général.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens