Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 04:26
 
il y a 2 ans voici ce qu'il y avait à dire  sur les activités périscolaires - depuis est-ce que la majorité municipale a décidé de respecter ses promesses de campagne électorale, quant à la gratuité et le pannel des activités proposées? je rencontre des parents qui ne sont touours pas satisfaits, mais bon! les gens sont tellement difficiles à contenter !!
 
27 septembre 2014

 

sur le facebook de la FCPE mimet a été publié le compte-rendu de la réunion du 23 septembre 2014 portant sur la réforme des rythmes scolaires.

 

Alors que dans le tract de campagne électorale, il était promis après 18 mois d'étude par « intérêt communal »que les activités seraient gratuites ludiques et éducatives , et maintenant que les élections sont passées et qu'il faut agir et non plus parler, cette même majorité politique tient un tout autre discours. Tout autant approximatif et faux ; allez on commence :

 

- Gardanne compte 3000 enfants concernés par cette réforme ; le coût pour la commune (participation de l'Etat non déduite) est de 500 000€ (reportage FR3 semaine dernière)

 

- Mimet compte 430 élèves et le coût serait de 180 000€

 

FAITES UNE PETITE REGLE DE TROIS

 

et vous constaterez que d'une part le coût devrait être de 71 550€, d'autre part qu'à Gardanne le coût/enfant est de 166,66€ à Mimet il serait de 400€ ; BIGRE !! y'a un truc

 

encore plus fort:

 

ce montant de 180 000 euros correspondrait à 4 points de taxe foncière et 3 points de taxe d'habitation. SAUF QUE selon les chiffres consolidés de la commune année 2013 : 4 points de taxe foncières représentent 170 000€ et 3 points de taxe d'habitation représentent 42 000€. par ailleurs si cette démonstration pseudo-financière voulait dire qu'il faudrait augmenter ces deux taxes respectivement de 3 et 4 points les produits attendus seraient de 150 000€ et 236 000€.

 

donc quelle que soit la signification de cet argument, il ne tient pas ; à moins que nos grands stratèges financiers confondent points et pourcentages ; euh ! Même pas puisque en pourcentage le produit supplémentaire serait de 70 520€

 

à noter également que la recette de 140€/enfant/an n'est pas prise en compte.

 

HORREUR!! en fixant la

 

participation des parents

 

de 6 à 8€ par mois

 

(bonjour la rigueur des études de coût)

 

la recette pour la mairie serait

 

de 206 400 à 285 200€ pour 8 mois.

 

Pour un coût estimé à 180 000€

 

CHERCHEZ L'ERREUR

 

Quant aux investissements!!! « intérêt communal » a décidé d'agrandir le centre aéré :

 

quand Patrice Busca, conseiller municipal de Mimet Transparence et Compétence a demandé en séance du conseil pourquoi ne pas utiliser Château-Bas : le maire a répondu que le bâtiment était dangereux pour les enfants et trop cher à réhabiliter (séance publique du conseil municipal du 29 août 2014).

 

Pourquoi ne pas utiliser la grande salle, toute neuve et que nous avons payée l'an dernier 2 700 000€ ? et qui ne sert pas à grand monde ah ! Bon !! vous avez dit multiples malfaçons ? Pourtant tous les chantiers ont toujours été bien suivis (voir tract mars 2014) et la réception définitive du chantier a été signée sans aucune réserve.

 

Puisque ces investissements ne servent pratiquement pas aux Mimétains, il faut les utiliser avant d'en faire de nouveaux, qui de toute manière mettront 2 à 3 ans pour être utilisables, s'ils le sont.

 

Pourquoi également ne pas revendre 8 ou 9 véhicules de fonction des élus de la majorité : ça ferait bien bien 30 à 40 000€ d'économies par an ?

 

 

 

 

rythmes scolaires: zéro pointé en maths
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 03:15
linky: Monsieur le Maire ?

il y a autant de maires qui refusent Linky que de maires adhérant à l'assoc des communes carencées.et ça augmente continuellement.

 

Que compte faire le maire de notre commune dans ce dossier qui soulève des questions de santé publique ?

 

dans notre environnement politique signalons que Maryse Joissains a interpelé le ministre (voir la Provence.com du  26/9).et avait mis la question à l'ordre du jour du conseil, qui a voté le report de l'entrée en service de ces compteurs.

 

quoique! peut-être que notre maire a agi; mais comme il n'y a pas d'information, pas de mise à jour du site officiel, pas de retour des questions posées aux conseillers municipaux de quartier, nous ne saurions pas qu'il a agi

n'oubliez pas d'écrire en recommandé à ERDF et au maire; ERDF répond très vite.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 09:49
métropole: réunion à mimet aujourd'hui

aujourd'hui réunion et déjeuner à Château-Bas.

 

réunion institutionnelle ? réunion des frondeurs ? sont-ce les contribuables mimétains qui paient le repas et le personnel,  qui va servir ? après avoir dit pendant des années qu'on était contre la métropole, on organise un déjeuner ? d'ailleurs nous y avons un poste de vice-président.

que signifie GADD? inscrit sur l'affichette d'indication de l'itinéraire

y aura t'il un compte-rendu, comme celà ne s'est jamais fait en 14 ans pour les réunions de l'agglo?

 

bien évidemment l'opposition n'a pas été informée - comme ça se passe depuis 15 ans: vive la Démocratie et le respect des électeurs

 

à propos de démocratie et de respect des textes règlementaires, puisque vous n'en avez plus l'habitude à mimet, voici un exemple de la métropole qui publie dans son recueil des actes administratifs (RAA) toutes ses délibérations, décisions et arrêtés.

http://www.marseille-provence.fr/index.php/la-metropole/recueil-des-actes-administratifs-metropole/4298-raa-du-6-septembre-2016-arretes-et-decisions/file

Lecteurs du blog: allez voir le site de la mairie de mimet: gag!! quelle indigence!!  what a pity! et souvenez-vous qu'avec la mairie de mimet il avait fallu plusieurs mois, l'avis de la CADA, et plusieurs visites car on nous avait dit que le R.A.A. était au coffre et que l'agent qui en avait la clef avait dû s'absenter - quand on a vu le nombre de dossiers on a pensé que le coffre-fort avait été changé et qu'il était immense !!!!

quoi !? la métropole fait mieux que mimet ?

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 07:04
27 septembre 2015
ça marche dans l'autre sens ?

 

 

 

Vous vous souvenez qu'après que mes colistiers de MTC avaient posé la question de la mise à disposition à la société de boules « la mimétaine » du bâtiment de la buvette, j'avais été l'objet d'un courrier hallucinant de la part de ladite association.

 

Aujourd'hui 25 septembre ce sont les élus qui sont visés par cette association ; alors qu'il n'était pas présent dans la salle du conseil municipal le 26 août dernier, le président fait le compte-rendu de ce qu'auraient dit les élus de MTC et dans un phrasé très politique prétend leur donner des leçons de savoir vivre ! tiens! cette situation me rappelle mes cours de catéchisme: " Père, Pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font" car:

 

- Visiblement ce qui leur a été colporté n'est pas la vérité de ce qu'a demandé MTC ; en effet il faut savoir qu'aucune convention de mise à disposition de la buvette(obligatoire pourtant) n'a été présentée au conseil municipal – en conséquence MTC demandait que dans les questions écrites figure cette convention (voir ci-dessous la lettre de MTC au maire déjà publié dont copie a été aussi adressée au Préfet)

- et la démarche de MTC est de nature à garantir la Légalité pour les 2 parties, donc leurs intérêts respectifs -

 

QUESTIONS :

 

- comment le président de la société de boules a-t-il été informé ? Comment a t il vérifié ce qui lui était dit ? Et puisqu'il est si bien informé de ce qui se passe en conseil municipal peut-il dire si une convention a été signée avec la mairie, , quel en est le contenu, quel type de boissons, quelle licence ? Qui fait respecter cette contrainte ? Quid de l'égalité avec l'autre société de boules ?

 

- s'il n'est pas question de dénier le droit d'écrire aux conseillers municipaux, est-ce que par exemple quand la commune, en octobre 2013, construisait la future buvette sans permis de construire et sans autorisation d'assainissement autonome,et qu'elle a dû sur intervention des services du Préfet, interrompre tous les travaux et remettre en état le site créant un important retard en raison de graves manquements à ses obligations en matière d'urbanisme,  la société de boules avait elle écrit aux conseillers de la majorité pour les rappeler à leurs devoirs, sur le même ton comminatoire?

 

 

 

 

Les élus de MTC le 21 août 2015

Patrice Busca et Michèle Boillon à Monsieur le maire par : mail, dépôt dans BAL mairie et recommandé électronique

objet : séance du conseil du 26 août

Monsieur le maire,

nous avons pu retirer le dernier envoi recommandé de la convocation à la séance du conseil, ce matin à 10h30.

Compte tenu de l'importance de l'ordre du jour nous vous précisons qu'il sera impossible de faire un travail de fond dans la préparation de cette séance.

Pour ce qui est de l'arrêt du PLU :

- nous avons entendu votre discours sur les difficultés financières de la commune,

- c'est pourquoi nous vous proposons de nous faire porter un exemplaire du dossier d'arrêt du PLU (rappelez-vous que nous n'avons eu jusqu'à présent aucun document, aucune réunion de travail, sur ce projet) et nous vous réglerons, sur présentation dès réception du titre de recette, les frais de reproduction.

 

Par ailleurs nous voulons que soient débattues les questions écrites suivantes :

 

- rodéos…. au square pour enfants cité des Moulières – l'actualité dans ce quartier il y a 10 mois nous laissait penser que tout serait fait pour éviter que les problèmes se reproduisent ; ce n'est pas le cas ; des parents nous ont fait part de leurs craintes pour leurs enfants : que comptez-vous faire, hormis parler de la Gendarmerie, et de l’État ?

- suppression du foyer-restaurant : il semblerait que vous ayez décidé de supprimer ce dernier service communal en régie directe ; pourquoi le conseil n'a t il pas été informé lors de la dernière séance ? une information aura t elle lieu auprès de ceux qui pourraient en bénéficier ? S'il y a des tickets non utilisés que ferez vous ? La convention de privatisation de la restauration fait-elle l'objet d'un avenant ? Peut-être n'est-ce pas nécessaire, mais n'ayant pas eu accès à ce document..quelle politique pour lutter contre l'isolement et éventuellement soulager un peu les accompagnants ?

- buvette du jeu de boules : ouverte depuis début juin – et remise à « la boule mimétaine » - il y a eu un conseil le 25 juin et aucun compte-rendu de délégation quant à la convention de mise à disposition de ce bâtiment : quel est le contenu de cette convention ? Quel type de boissons, de licence ? Qui fait respecter cette contrainte, sachant que la buvette est ouverte le week-end , les policiers municipaux n'étant pas en service ? Quid de l'égalité avec l'autre société de boules ?

- bulletin d'information municipale : qui a décidé de sa disparition ? Et puisqu'il n'y a toujours pas de site web – à l'étude depuis 2001, sans succès alors que de toutes petites communes se sont dotées de cet outil démocratique- ne pouvez-vous tant que l'étude continue ouvrir une page facebook tenue à jour quotidiennement – les effectifs communaux le permettent

- devons-nous continuer à vous envoyer nos courriers en recommandé sachant que vous n'avez pas retiré le dernier portant d'ailleurs sur les véhicules de fonction et les déclarations fiscales ? Le recommandé ne sert que pour saisir la cada – ce que nous continuerons de faire si vous ne communiquez pas les documents administratifs

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 03:27
ne rêvez pas: ce n'est pas et ne sera jamais à Mimet

ne rêvez pas: ce n'est pas et ne sera jamais à Mimet

cet été un hoax, un faux nom ou un vrai nom m'a reproché de ne pas vérifier ce que j'écris, pourtant vous avez pu remarquer depuis 4 ans que je cite mes sources, que souvent je mets les liens, puis m'a prévenu qu'au prochain conseil je verrai comment je serais reçue - personne très très mal renseignée ou atteinte de troubles de la mémoire car lasse du mauvais film des séances du conseil je n'y assiste plus depuis l'année dernière.

 

bref, moi aussi j'ai eu un trou de mémoire; quand j'ai dressé la liste de ce qu'on paye et dont on ne se sert pas, qui en tout cas ne nous sert pas (en tout cas au Mimétain lambda) j'ai oublié les caméras.

 

en effet si on se fie à la propagande municipale on croit qu'on a la vidéosurveillance: que nenni ! certes, on pourrait l'avoir, certes, il y a des caméras; mais il n'y a personne pour regarder ce qui se passe; ainsi rien que dans mon quartier soit les caméras sont en panne, soit il y a un angle mort, soit il n'y a pas de policier pour aller voir ce qui est enregistré - et quand on sait la durée de "vie" des enregistrements on se rend vite compte qu'elles ne servent à rien; elles n'ont même pas servi à voir qui avait volé une voiture au printemps, ou  le défibrillateur devant la mairie, ou le mois dernier une voiture au même endroit - s'il y a des angles morts, peut-être faudrait-il mieux orienter les caméras.

 

hier avait lieu la commémoration en souvenir des harkis, au monument aux morts; la majorité municipale, fidèle à son engagement n'en a tout simplement pas prévenu les élus d'opposition.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 09:31
après Sylvia en 2015, Silvana en 2016: encore une Mimétaine écrivaine

retenez ces 2 dates: 25 et 26 octobre 2016.

Silvana Condemi, anthropologue, directrice de recherche au CNRS, ... sera au magazine de la santé de la 5 le 25 octobre

son livre "Néandertal, mon frère" chez Flammarion, sort le 26 octobre 2016.

 

nul doute que son livre sera sur les rayons de la librairie de Gardanne "aux vents des mots"

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 04:40
N.E.F.: des infos ?

ras le bol des banques et du jeu qu'elles jouent.

 

est-ce que quelqu'un parmi vous est sociétaire de la N.E.F. ou a des infos très concrètes ?

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 03:55
mince alors !! effet boomerang

avec cette "histoire" de préemption par le Préfet, ce sont encore ceux qui par leur attitude préservent l'avenir des générations futures qui morflent;n'oublions pas ce que Louis XIV avait dit:

le territoire est le patrimoine commun de la Nation

 

je m'explique:

-certains achètent des terrains d'une superficie d'au moins 4 000m²; ce faisant ils consomment 4 à 10  fois plus d'espace que les propriétaires des zones denses. Donc en utilisant autant de surface c'est autant de terres agricoles supprimées, autant de réserves foncières pour l'avenir de nos enfants et petits-enfants qui disparaissent, autant de terres grandement imperméablilsées par les toitures, les allées et les terrasses- et pour les remercier de ces atteintes à la commune ils ne sont pas dans les zones de préemption du préfet;

 

- d'autres construisent dans des zones consommant moins d'espace et déjà équipées (U), et ainsi n'obligeant pas les contribuables à payer des routes ou autres réseaux; et pour les remercier ils sont dans des zones de préemption du préfet. Ainsi s'ils sont fidèles à leur vote en faveur d'"intérêt communal" ils ne doivent pas mettre leur terrain en vente car le préfet va préempter; quoique c'est un bon coup pour ceux qui vendant au prix fort auraient quand même l'Etat comme acquéreur; quoique cette tactique de vendre pour être préempté ne serait vraisemblablement  pas inédite.

- quant à ceux qui ne sont pas hostiles aux Humains contraints d'être locataires, vous pourriez déposer une Déclaration d'Intention d'Aliéner (D.I.A.) si vous avez un terrain en zone U et l'adresser à la Mairie et à la Préfecture (ainsi qu'au département, c'est la procédure); en principe pas besoin d'avoir un acquéreur; pour être sûrs de la qualité des renseignements qui vous seraient donnés si d'aventure vous posiez la question à la mairie, regardez sur le site du ministère  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R1492, ou téléphonez directement à la DDTM tél: 04 91 28 40 40 ou envoyez un mail à la Préfecture http://www.bouches-du-rhone.pref.gouv.fr/

- par cet effet boomerang de la politique de non-aménagement de la commune en continu depuis 15 ans, celle-ci a gravement obéré le patrimoine des propriétaires des zones U, a fortement fait en sorte que les logements devront être créés par groupes plus denses que ne le voudraient les concepts d'égalité, de mixité...et nul doute que  la délivrance de nouveaux permis va se poursuivre malgré tout aggravant ainsi la situation -

- il faudrait que le Préfet préempte aussi dans les zones à 4 000m² et dans le cadre de l'élaboration du PLU, édicte un règlement permettant la construction de logements dans ces zones

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 03:16
soyons clairs suite
soyons clairs suite
soyons clairs suite
soyons clairs suite

réflexion après la préemption du préfet: si le maire n'accorde pas de nouveaux permis de construire, ou bien s'il en accorde en respectant les quotas, grâce au Préfet l'amende que nous payons chaque année avec nos impôts, donc nos petits sous, diminuera d'autant (5 à - logements). à quoi s'ajouteront les 2 logements sociaux communaux en cours dont la durée de gestation a été de 15 ans. Oh hisse!

pour rappel ci-dessous l'article soyons clairs,- car effectivement ils ont été décidés par le Préfet, comme celà a été rajouté sur la banderole, mais qui a permis au Préfet de préempter ?

je le publie de nouveau car se souvenir de la chronologie n'est pas évident - et puis vous pouvez en vérifier la véracité soit auprès des vendeurs, soit auprès des agences immobilières soit aussi auprès de la mairie qui détient un registre des déclarations d'intention d'aliéner.

sacré sujet de conversation dans le village, ces 6 logements sociaux !!!

 

pour vous faire votre propre opinion et parce que mon article d'hier pourrait être plus clair voyez ci-dessous les  3 étapes , de début 2014 à juin 2016

------------------

1°- début 2014: les propriétaires des parcelles BD 139 et 140 signalent leur intention de vendre: la commune ne préempte pas,

2°- mi-2014: un constructeur prend langue avec la mairie en signalant leur intention de réaliser 2 maisons: la mairie ne veut pas alors que rien ne justifie cette position - le constructeur soucieux de ses deniers ne va pas plus loin même en étant sur de gagner si un refus lui est opposé, car time is money

3°-février à juin 2016 le propriétaire vend;

la mairie reçoit donc la Déclaration d'Intention d'Aliéner  et  la mairie ne préempte toujours pas :   

ce qui a permis au Préfet de préempter

-------------------

 

pourtant il y a déjà eu préemption pour des logements: on n'a pas hésité à préempter la maison d'une dame de 84 ans, ou une maison qui était destinée à une amie des propriétaires, ou un cabanon -d'ailleurs qu'en est-il ? depuis 13 ans? et dans le village face à la salle des fêtes il y a bien eu préemption pour 2 logements et les travaux de construction sont en cours,

pourtant également il y a eu tentative fin mars 2016 d'acquérir la parcelle BC 122, pour y faire un escalier, mais dès l'entrée des conseillers municipaux de MTC dans la salle du conseil, sans aucune explication l'acquisition était retirée de l'ordre du jour; l'explication qu'ont trouvée par la suite, les élus de MTC était notamment que ce n'était pas possible puisqu'il y avait eu l'arrêté préfectoral et le périmètre de préemption, en février 2016 mais cet arrêté comme beaucoup d'infos n'était pas affiché, ou publié sur le site....pourquoi avoir voulu protéger cette parcelle en toute illégalité et avoir par 3 fois avoir exposé les parcelles BD 139 et 140 ainsi que les riverains ? alors que légalement la commune pouvait acheter? mystère et boule de gomme

 

moralité au lieu de 2 petites villas il y aura 5 ou 6 logements:

vé !ça me fait penser à ce que Jésus aurait dit à Pierre sur le mont des oliviers : "au chant du coq, tu me renieras  3 fois"

s'il vous plait, qu'on ne dise pas qu'il n'y a plus d'argent car depuis 2014 des travaux moins importants pour la Population ont été menés, sans que les marchés passent en séance du conseil, exemple 3 pigeonners vont être refaits, le campanile de l'église catholique a été refait ...voir de précédents articles

 

 
 
 
 
 

 

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:59
ronchons ? vous ne savez pas apprécier
ronchons ? vous ne savez pas apprécier

je rencontre de plus en plus de ronchons, ou en tout cas de gens qui osent ronchonner et qui donc n'apprécieraient pas l'indicible chance, l'insigne honneur de vivre à mimet:

 

- purée les activités périscolaires ! on paie et les enfants font pratiquement rien et parfois pour des activités menées par des bénévoles!

    réponse: comme ça il y en aura de moins en moins  - vous n'aviez qu'à faire confiance à MTC

 

- aucune information! pour de bon? vous connaissez pourtant le danger de ce qui est écrit - là aussi vous n'aviez qu'à faire confiance à MTC

 

- des investissements lourds qui plombent les finances communales et ne sont pas accessibles au mimétains moyen - exemple quel est le dernier mimétain qui a pu louer château-bas ? pour un mariage, un baptème ou autre - là encore vous auriez dû faire confiance à MTC

 

- certains commencent même à se demander pourquoi tant de services ont été privatisés (voire sans que les parents d'élèves en soient informés directement comme pour la restauration) manque de temps pour gérer ? manque de personnel compétent ?...et pourquoi les impôts n'ont pas diminué en conséquence - là aussi vous auriez dû faire confiance à MTC,

- d'autres commencent à se  demander comment il se peut que la commune perde sur tous les grands enjeux de la majorité municipale: c'est peut-être qu'ils n'étaient pas ni justes, ni fondés, comme MTC l'expliquait pour la Métropole, l'aménagement.

 

vous remarquerez peut-être - en tout cas je l'espère - que pour chacun des points le vécu est à l'opposé des promesses électorales "d'Intérêt Communal" vous avez fait confiance à des promesses réchauffées. ressortez les tracts et vous verrez que je n'ai pas fini de faire la liste.

je dois avouer que la mémoire et l'esprit critique se manifestent et je ne suis plus la cible privilégiée.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article