Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 06:27
vous avez raison: c'est du business

pour ceux qui croyaient encore aux légendes qui leur sont racontées, hier, les élections au conseil de la Métropole Aix-Marseille ont démontré avec force et clarté que il ne s'agissait pas dans les nominations  de Démocratie (ni de proximité, ni participative) il s'agissait de BUSINESS. les réunions, réseaux ont été d'une redoutable efficacité pour la carrière personnelle des nominés. Qui disait et écrivait: nous ne sommes pas des politicards ?

 

cette remarque m'était faite parce que je ne comprenais pas que l'on puisse élire certains politiques, qu'ils oient FN ou pas; car même si par exemple notre n'a été élu qu'avait le 4° plus petit nombre de voix, ce qui n'est pas terrib' pour un président d'union des maires, il n'en demeure pas moins qu'il a eu 119 élus locaux qui l'ont porté à ce poste.

 

Saurons-nous rapidement quel sera le montant des indemnités, et autres avantages?

puisque ces gestionnaires, soucieux de chaque euro, ont obtenu que les agglos perdurent et donc les indemnités des élus qui y siègent, combien va nous coûter ce business?

 

j'ai déjà entendu des "lobotomisés de la mémoire" dire: combien ça va nous coûter l'entrée à la métropole? pas plus que l'entrée dans l'agglo du Pays d'Aix ( perso 180€ sur la feuille de Taxes Foncières sur les propiétés bâties, en 2003) sauf que ça fait une fiscalité supplémentaire parce que c'est busineesmen ont tout fait pour que un échelon devenu inutile continue d'exister et de leur verser leurs indemnités (actuellement près de 2 900€ pour chaque vice-président de l'agglo d'aix)

 

extrait de la lettre de go'met de ce matin:

-- Une liste établie de longue date

Si l’on en croit le nouveau président de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, la liste des candidats à la vice-présidence de l’institution avait été préparée de longue date. Depuis le 4 novembre 2015, précisément : « Pour ceux qui entretiennent l’idée qu’il y aurait eu des conciliabules secrets un peu partout »,  a déclaré Jean-Claude Gaudin à l’adresse de Stéphane Ravier (FN), qui avait auparavant soupçonné des « tractations d’arrière-boutique », c’est le 4 novembre qu’à l’initiative de la présidente du Conseil départemental, nous nous sommes réunis, sous l’autorité de la présidente, en présence des six présidents d’EPCI, du président de l’Union des maires des Bouches du Rhône et de moi-même....

 

-- ...Autre rebondissement, Georges Cristiani, président sans étiquette de l’Union des maires et maire de Mimet, pour qui un siège était également prévu, a eu lui aussi la surprise de voir se déclarer deux autres élus du Pays d’Aix:  Philippe Ardhuin, maire de Simiane-Collongue et Michel Boulan, maire de Châteauneuf-le-Rouge. C’est alors Maryse Joissains elle-même qui est  intervenue en soutien à ce qu’avait annoncé Jean-Claude Gaudin : au nom du « respect des accords passés », elle a soutenu la candidature de Georges Cristiani, se déclarant chagrinée que des maires de sa communauté d’agglomération s’affrontent entre eux...

 

 

pas des politicards ? !!  QUO NON ASCENDET ?

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 14:26
les ingrédients sont réunis -

la réussite de la métropole n'est pas acquise, loin de là; quand on remarque que d'une part notre maire est élu vice-président avec le 3° plus petit nombre de voix, certes,  alors que nous sommes l'une des communes les plus ringardes, archaïques: comment gérer une nouvelle structure quand on ne sait pas gérer une ancienne: n'oubliez pas que pour donner le change d'une gestion correcte tous les services ont été privatisés sans qu'il y ait une véritable diminution des impôts locaux correspondant à la diminutions des charges que représentaient ces services, que c'est assurément la commune qui a le moins d'information,  d'autre part comment confier des responsabilités à quelqu'un qui depuis le début du processus a tout fait pour qu'il capote et qui a adhéré à la métropole d'aix, en octobre dernier, qui n'a jamais fait de réunion sur les objectifs économiques de la métropole (sauf une manif contre sur le parking de l'école avec les autres communes). Il est vrai que depuis quelques semaines on n'entendait plus grand chose: c'était les dernières manoeuvres? l'estocade finale?

quand on lit les compte-rendu de débat sur "la provence.com" on se rend bien compte que tout était de la stratégie politicienne; la démocratie? la Population? rien à voir la-dedans; simplement le pouvoir - le pouvoir - rien que le pouvoir - tout le pouvoir.

 

 

 

espérons quand même que les autres membres du conseil de métropole arriveront à faire en sorte que ce soit la réussite escomptée pour notre région, pour les entreprises et les salariés - et  pas uniquement pour les politiques.

 

 

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 04:48
quatre ans - 1309° article

 

 

depuis 4 ans ce blog, autonome, peut-être impertinent à l'égard de ceux qui pensent réellement être l'intelligentsia mimétaine, en toute indépendance politique, en toute dépendance à l'égard des valeurs républicaines qui sont les miennes, j'ai essayé de vous tenir informés de la vie politique et administrative de la commune; au point que parfois les lecteurs réguliers sont au courant de plus d'infos que des élus ou leurs très proches (ex: le nombre de recours perdus devant les tribunaux - les interventions, trop rares certes, du contrôle de Légalité); depuis bientôt 2 ans ce blog est d'ailleurs la seule source d'information; certes une coquille vide et inerte a été créée courant janvier; je vous invite d'ailleurs à aller constater par vous-même son indigence, son amateurisme, sa fixité....

 

la chape de plomb qui a recouvert l'information municipale a permis à ce blog d'exister et de se faire des amis, des relations; d'être un peu connu: pourquoi croyez-vous que France 2 a fait un reportage sur le home-jacking: attention aux petites erreurs techniques d'interprétation: j'ai gardé l'échange de mails!! comme je ne suis pas sectaire et que seule compte l'objectivité j'ai même pu mettre en relation une écrivaine-historienne suisse qui m'avait contactée via le blog, avec le conseiller municipal délégué à la mémoire, à propos de la "guerre des cafés", après avoir fait moi-même des recherches.....

 

pensez-vous qu'un jour Mimet redeviendra une commune dont on est fier par ses actions humanitaires, intellectuelles, solidaires, innovantes, transparentes ? et il ne tient qu'à vous que ce blog devienne encore plus intéressant (est-ce possible!!!!)

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 10:06
totalement incompréhensible !

lorsque les travaux de la décharge ont débuté, en aout ou septembre 2014, l'élaboration du P.L.U. était loin d'être terminée.

 

dès les premières réunions de quartier la question de cette décharge a été posée au maire, une  réponse - hors sujet - ayant été donnée par un membre du bureau municipal.

 

informés publiquement de ces travaux, les détenteurs du pouvoir municipal en matière d'urbanisme, à savoir la majorité municipale "intérêt communal"  avaient donc le choix suivant:

 

- soit faire interrompre les travaux, s'ils n'étaient pas d'accord avec cet aménagement, que ne permettait pas notre pépé POS toujours opposable,

- soit intégrer la possibilité de faire un tel aménagement dans le projet de PLU

 

Or, pensant que ça passerait inaperçu?, ils n'ont fait ni l'un, ni l'autre; ce faisant ils ont à la fois exposé le propriétaire du terrain à des contraventions  et engagé la responsabilité de la commune s'il y a un accident: fortiche!!

puis des affichettes avec des photos ont été collées sur les panneaux d'affichage municipal, attirant l'attention de lecteurs de ce blog, qui m'en ont informée

 

le PLU a été arrêté fin août 2015  et nos décideurs n'ont rien fait pour que ces travaux hors normes,qu'ils avaient laissé se perpétrer, puissent être régularisés. pourtant, ça, c'était dans leur pouvoir légal!

leur motivation ?:

- petite erreur technique? (on lèverait donc "petite" mais on garderait "erreur")

- volonté délibérée de ne pas autoriser de tels travaux? alors pourquoi laisser faire depuis 16 mois,?

- "administrationaphobie?"

au passage: ça fait un bail que la mairie a reçu l'avis des services de l'Etat et toujours pas d'enquête publique sur le PLU en vue? des problèmes avec cet avis?

 

et après on craint que l'urbanisme soit compétence de la métropole ? c'est un gag! non?

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 05:13
terrain communal restant de la "grande terre"

terrain communal restant de la "grande terre"

des lecteurs du blog m'ont signalé la présence de 3 personnes sur le solde de la propriété communale de la "grande terre", munies de plans.

 

petit historique: cette propriété avait été léguée à la commune dans les années 20, à la condition que sa vocation agricole soit respectée; il est vrai que c'est de la belle terre, et qu'à cette époque-là on se préoccupait du maintien des terres agricoles; ce fut le cas jusqu'en 2010.

Pour quelle raison objective, documentée....la majorité communale "intérêt communal" a t elle décidé en 2010 de ne pas respecter la volonté du légataire, de soustraire cette bonne terre à son utilisation agricole et de mettre en oeuvre, que dis-je? d'orchestrer un massacre paysager. Pourquoi ne pas avoir classé cette propriété en zone agricole, ou inconstructible si la rumeur de la crainte autant récurrente - depuis l'an 2000-  qu'infondée, d'au moins un riverain, de voir construire 200 logements sociaux, était avérée, alors que depuis toujours le P.O.S. ne permettait pas la réalisation de cette vue de l'esprit: c'est incompréhensible, illogique...

 

mais voilà il restait un bout de terrain peut-être constructible, et c'est sur ce terrain qu'étaient les 3 personnes, en début de semaine dernière.

alors? projet de vente à un particulier ?

           proposition de ce terrain au Préfet, pour atténuer les carences de la commune (dans le domaine du locatif )

           projet d'un équipement public?

 

vous n'ignorez plus qu'à mimet un mot n'existe plus dans le vocabulaire communal: pré-a-la-ble;

nous sommes informés, et les élus d'opposition aussi, quand les travaux, les acquisitions, les privatisations..sont terminés.

 

dans ce cas précis faut-il demander des renseignements au Préfet?

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 10:03
compteur linky: la réponse d'ERDF

je sais bien que vous en avez perdu l'habitude depuis plus de 13 ans - à l'xception de ce blog depuis près de 4 ans - mais vous aurez eu une information plurielle, et contradictoire, et neutre; donc ci-dessous la réponse d'ERDF au courrier que j'avais adressé le 12 février 2016 -

 

dans cette réponse on remarquera que malgré  sa taille ERDF met moins de temps à répondre que la mairie de mimet - quand elle répond!, que les compteurs sont effectivement propriété de la commune ( combien parmi ceux qui sont aux affaires le savaient ? quand on sait qu'ils ne font même pas la démarche de demander le remplacement de la porte du coffret électrique située près du jardin d'enfants - d'ailleurs il faudrait remplacer le sac poubelle que vous avez installé pour calfeutrer, il y a 3 ans)

 

ce genre d'information aurait eu toute sa place dans le cadre de l'information municipale: bouh! cratchouf! gros mot! le jour du Seigneur?

 

bon sang! palsembleu! pas difficile, ni sorcier de faire le compte-rendu d'une action faite au nom de plusieurs personnes intéressées: c'était en quelque sorte mon L 2122-23 du code des collectivités territoriales

compteur linky: la réponse d'ERDF
compteur linky: la réponse d'ERDF
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 17:57
référendum ? hum!

la maire d'Aix va organiser un référendum pour recueillir l'avis des Aixois sur la métropole; même si recourir au référendum procède de la démocratie directe, c'est vraiment bizarre qu'elle n'y a recours qu'après 4 ans de bataille contre cette loi de la République; on n'avait pas pensé à l'avis du Peuple ? oups!! combien va coûter l'organisation de ce référendum au budget de la ville d'Aix ? et après on râle après les économies qu'impose le déficit budgétaire ! déficit qui n'existerait pas sans la fraude fiscale, d'ailleurs.

 

et à Mimet ? après avoir été pendant des années le leader de la fronde anti-métropole, au nom de la proximité,  va t on penser aussi à prendre l'avis de la Population ?

 

de toute manière ça ne sert plus à rien d'une part et d'autre part si ça n'a pas été fait avant c'est que l'issue n'était vraiment pas certaine

 

quand même, entre la lettre ouverte et le projet de référendum, après la création de la métropole Aix-Pays d'Aix à laquelle mimet a adhéré par l'unanimité des voix de la majorité municipale avec toutefois une abstention (avis de la Population?) ces gesticulations laissent vraiment un goût amer et une image peu flatteuse de la lutte politicienne, à défaut d'un combat d'idées.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 04:13
dérogation? suite

il serait intéressant que  TOUS ceux qui entendent l'énormité suivante à propos de la décharge illicite, "c'est un terrain privé, et chacun fait ce qu'il veut sur son terrain" réfléchissent à ce qu'ils entendent, en effet:

 

- pourquoi dans ces conditions faut -il déposer des demandes d'autorisation de construire?

- pourquoi y a t il des plans locaux d'urbanisme ?

- pourquoi si on peut faire ce qu'on veut, une amende est elle  imposée? c'est bien la preuve qu'on doit respecter certaines règles; ce qui semble normal au regard de l'énormité de certaines réalisations, et c'est le cas de la décharge, au regard du risque environnemental, des risques encourus par les riverains ....

- si d'aventure, quelqu'un dans les milieux autorisés continuait à vous le dire:

     soit il vous prend pour un con (pardon mais il n'y a pas d'autre mot) et vous manipule en mentant aussi fort,

     soit il est totalement incompétent

 

je vous le dis et le redis, ne demandez jamais de dérogation surtout en matière d'urbanisme: d'abord vous restez libre - ce qui pour moi est le plus déterminant car comment peut-on être redevable de personnes qui utilisent leur pouvoir pour ne pas appliquer les textes dont ils sont les gardiens (c'est le leitmotiv de Vigicor, d'Anticor, de Transparency International) et ensuite sachez qu'au moment de régler l'addition vous vous trouverez bien seuls, d'autant que vous aurez eu incontestablement une attitude fautive.et que celui qui a fermé les yeux, même si son attitude est autant coupable que la vôtre n'aura pas d'amende ou autre sanction.

 

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 17:29
JE est de retour

à vrai dire, JE ne nous a jamais quittés.

donc si vous allez sur le site officiel de la mairie, vous constaterez que comme apparemment nous serions tous contre la métropole, JE a fait un article à la rubrique "évènements marquants"

 

il serait peut-être temps que l'opposition fasse valoir ses droits inscrits dans toutes les Lois qui se sont succédées, et puisse publier régulièrement sur le site, puisque c'est le site officiel - comme cela se passe dans toutes les communes, bonnes élèves et bien gérées.

aucun coût financier pour JE

 

et s'il vous plaît JE, ne parlez pas en mon nom, d'une part parce que mon avis n'a jamais été requis, et d'autre part parce que certaines de vos décisions vont à l'encontre des valeurs qui sont les miennes: Légalité - équité - Egalité - Fraternité

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 17:41
dérogation? je vous couvre? j'assume? mèèèfiiii

il me semble nécessaire de rappeler le B A BA des démarches notamment en matière d'autorisations d'urbanisme - déjà détaillées il y a presque 4 ans;

 

quand vous demandez une dérogation ceci signifie que vous et celui qui vous l'accordent, vous dérogez à la Loi ou à la règlementation; donc la situation est très instable.

 

donc malgré toutes les assurances du style je vous couvre, j'assume ne sont destinées qu'à mettre en valeur celui qui choisit de vous faire plaisir certes, mais surtout de se mettre en valeur, en quelque sorte"faire le cacou", et que vous vous souveniez de lui.

 

celui qui craint le plus, c'est le bénéficiaire de la dérogation ou du laxisme ; l'auteur, étant la plupart du temps un politicien local, ne craint pratiquement rien, compte tenu de son statut plus que protecteur d'une part, et d'autre part du peu de moyens financiers dont disposent les "lanceurs d'alerte" pour aller plus loin dans la procédure et enfin compte tenu des limites du contrôle de Légalité (selon un des derniers rapport de la Cour des Comptes)  il ne sera pas poursuivi.

 

parfois,le bénéficiaire peut craindre également que par son comportement fautif, pour éviter des démarches, voire des frais d'études, il soit condamné à des amendes, voire des remises en état, alors qu'il aurait pu bénéficier d'une autorisation légale.

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article