Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 03:20

si l'équipe d'intérêt communal, avec ses acquisitions ou constructions donne dans l'impression de magnificence, avec Château-Bas et la Grande Salle ce n'est qu'à l'oeil, que tape à l'oeil, même.

vous connaissez d'ailleurs, l'utilisation pour les mimétains - vous avez peut-être entendu parler d'utilisations privées - on le saura peut-être bientôt puisque l'argent des locations devrait figurer au budget et au compte administratif.

ce sera peut-être évoqué dans le Débat d'Orientation Budgétaire prévu pour vendredi prochain?

cependant l'équipe d'intérêt communal c'est aussi récemment et en tout cas postérieurement aux textes sur l'accessibilité (sans parler de gros mots comme solidarité, noblesse,...)j'avais un doute, après l'article de ce matin tellement c'était gros et grave alors je viens d'aller voir au village, pour pouvoir mettre que peut-être ils avaient fait quelque chose de correct: que nenni!:

après la mairie qui n'est plus accessible:

- la maison de la mémoire: pas d'accès pour les personnes à mobilité réduite,

 

- l'office du tourisme: pas d'accès pour les personnes à mobilité réduite,

 

- le bureau des élus et les locaux de Mimet en Fête: pas d'accès pour les personnes à mobilité réduite

 

- le nouveau logement social non loué, sur la place du village: escaliers refaits mais pas d'accès pour les personnes à mobilité réduite: quoique ça peut donner une idée pour jouer la montre et ne pas le louer!! faire maintenant des travaux d'accessibilité: il est d'ailleurs étonnant que la commission préfectorale ne l'ait pas demandé fin 2013

 

serait-ce que mimet c'est sans les handicapés et sans les pauvres ? éloignez les enfants de ces discours et de cet ostracisme peu propices à leur civisme d'adultes.

que disaient les Romains à propos des premiers Chrétiens? "Voyez comme ils s'aiment" ou bien encore " ce que vous ferez au plus petit d'entre les miens..." allez lire l'Evangile selon Saint-Marc 10 - ah! bon? vous allez à la messe?d'accord, et après la messe? d'ailleurs c'est bientôt l'heure d'y aller - votre programme de catéchisme ne devait pas être le même que le mien, car malgré ma mécréance j'ai gardé en pratique les préceptes moraux que m'ont inculqués les soeurs de la Sainte-Famille à Montauban.

qu'avez-vous dit en mars 2014, lors du premier conseil municipal après les élections: nous allons devoir être encore plus exemplaires, dommage qu'aucune date n'ait été avancée

 

mes potes de MTC et moi nous aimons notre commune et nous la défendons, c'est d'ailleurs pourquoi nous ,continuons inlassablement;  mais voici le message qui passe: istranieri, estrupiattu: fora!

ne dites pas merci: suite, pas très à l'honneur de la mairie
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 14:02
réunion du conseil municipal le 16 octobre 2015 à 10h

vu ce matin en allant voir si des bâtiments communaux étaient accessibles aux personnes à mobilité réduite (article prêt pour demain: une cata honteuse!)

les séances sont fixées pour cette mandature, en majorité pendant les heures de travail

ah, oui, j'oubliais! 2 des 3 conseillers municipaux de MTC sont salariés

réunion du conseil municipal le 16 octobre 2015 à 10h
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 07:40
personnes à mobilité réduite: ne dites pas merci à la mairie de mimet

aujourd'hui on entend parler de l'accessibilité; alors je m'en vais vous narrer une petite histoire.

 

il était une fois une petite commune sympa, dynamique et humaine, qui comptait 4400 habitants. le Maire de cette commune avait fait installer une rampe d'accès à la mairie, pour permettre aux personnes à mobilité réduite d'effectuer leurs démarches de manière complètement autonome.

s'en sont suivis un maire et sa majorité politique qui trouvaient que cette rampe d'accès ne faisait pas joli; alors ni une ni deux, il l'ont supprimée. Seulement pour faire avaler à l'APF et à la sous-préfecture, alertées par mes soins,  ce geste noble, humain, empreint d'empathie, de générosité....il a dénommé "mairie" le service urbanisme, situé en face. ça leur a permis d'aménager esthétiquement le parvis, d'y interdire le stationnement à tous - sauf qu'encore hier les véhicules de fonction étaient garés sous les panneaux "interdiction de stationner": ben quoi? on est chez nous, non?

 

sauf que ces empêcheurs de décorer en rond que sont les personnes à mobilité réduite n'ont pas accès dans cette mairie aux affichages des permis de construire, des arrêtés du maire, du préfet.... puisque ça se passe dans l'autre mairie: bref des sous-citoyens!

 

et lorsqu'il y a un mariage, un parrainage....vous êtes priés de prévenir quelques jours à l'avance  s'il y a une personne en fauteuil roulant parmi les participants car dans sa grande magnanimité et très discrètement pour ne pas mettre le doigt sur le handicap, une rampe amovible sera installée: vous le voyez on est dans l'instantanéité, dans l'autonomie!!

 

alors de grâce, ne dites pas merci à ceux qui vous ont privé, ou ont privé un de vos proches d'une part de leur autonomie.

 

 

 

 

 

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 09:14

ça vaudrait le coup d'informer le Préfet de la réalité:qui s'y colle? car je commence à en avoir ras le bol d'écrire! peut-être ceux qui disent être en désaccord sur la politique en matière de logements sociaux et les candidats d'une liste aux prochaines municipales?

or, donc:

- j'ai commencé à travailler à la mairie de mimet le 01/03/1979 et ce jour-là il y avait une séance du conseil municipal; le point le plus important à l'ordre du jour était le projet d'un particulier de construire sur son terrain de 6500m² environ, situé en face du jeu de boules, boulodrome municipal (je mets les 2 noms, vous savez pourquoi!!) 20 petites villas avec quelques commerces en rez de chaussée.

 

- ce projet présenté par Albert Gauche avait reçu l'avis favorable des 13 conseillers municipaux et d'une bonne partie des villageois; cependant une très forte opposition menée par quelques propriétaires riverains, faisant tourner une pétition après que le POS approuvé en 1982 classe le terrain en zone d'aménagement d'ensemble, des coûts de raccordement au réseau d'assainissement collectif ( je crois me souvenir que le SIBAM avait chiffré ces travaux à 1 million de francs à cette époque-là) trop élevés pour passer dans les crédits d'Etat, le coût du foncier également.... ont fait que le projet a traînaillé. Jusqu'à ce que la commune, alors l'une des plus dynamiques des petites communes du département, soit la première à s'inscrire dans le P.A.F. (programme d'actions foncières du département)par ce PAF, le département se portait acquéreur pour les communes dans le but de créer des logements, sous conditions et notamment qu'il n'y ait pas d'expropriation: c'était le cas, puis les terrains étaient remis aux communes, qui avaient un certain temps pour réaliser l'opération. un petit projet avait d'ailleurs été étudié en 1999/2000; puis changement d'équipe municipale et enjeux patrimoniaux plus prégnants.

 

- nous avons donc un terrain au tout début de la voie publique n° 201 - route notre-dame des anges- qui doit recevoir des constructions; si la commune respecte ses engagements bien sûr!!

 

récapitulons: nous, contribuables Mimétains, nous allons payer 200 000 € d'amende parce que des propriétaires riverains, que ce soit au village, ou aux vignes basses n'ont pas voulu de pauvres près de chez eux, ce qui aurait diminué l'augmentation de la valeur de leur patrimoine qu'ils doivent à tous les habitants.

Monsieur le Préfet, ce terrain, dit terrain César est toujours libre de toute construction.

 

une autre petite bizarrerie: des travaux ont lieu dans le logement social de la place du village, 2 ans après la fin des travaux: 2 possibilités:

- soit la mairie a été vraiment nullissime dans ce petit chantier,

- soit ces nouveaux travaux sont réalisés suite à une probable intervention des services extérieurs, pour justifier le fait que cette maison n'est toujours pas louée.

signalons également à ceux qui ont eu un refus de permis pour des volets roulants que la mairie en a installé dans cette maison, cette semaine

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 11:59
encore ?!!

et oui! encore un procès perdu et cette fois ce n'est pas en matière de refus de permis de construire non justifié. Décidément dans tous les domaines les justiciables et le tribunal administratif n'apprécient pas à sa juste valeur le travail si bien fait par notre maire.

 

jusqu'à aujourd'hui seule MTC et ses élus dénoncent les dérives du pouvoir local, sans aucun moyen logistique ni financier comme ceux dont disposent les muets majoritairespar l'intermédiaire de ce blog, par les alertes adressées au Préfet ou à d'autres instances, par des conseils et du soutien à ceux qui nous contactent. Pourtant je sais , pour avoir "investigué" ces derniers jours, que certains gesticulent en vue des municipales de 2020; seulement ce ne sont que des actions politiques, voire avec des partis politiques, sans aucune participation aux séances du conseil, alors que MTC essaie de limiter la casse, de faire prévaloir les règles de notre Pays, et surtout de ne pas endormir les électeurs même si je sais qu'un grand nombre d'entre eux préfèrent se laisser endormir. ce qui est cocasse c'est que les seules informations sur la gestion de la commune qu'ils utilisent, émanent de MTC et de ce blog, sans essayer de se former plus avant sur la gestion de la commune, son passé économique, ses engagements....

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 04:10

le serveur de ma boîte mail étant en panne, il manquait les visiteurs et pages vues du 30 septembre: en conséquence: il y a eu en septembre 2109 visiteurs, et 3822 pages vues

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 13:19
comediante, tragediante !!!

les dernières évolutions de la majorité politique du conseil municipal (voir article d'hier), rapprochées de, selon la rumeur, l'envol de l'écharpe  lors de l'inauguration de l'expo photo de Magali pour bien marquer le désaccord quant à la métropole, perso je ne crois pas trop à cet acte, mais avec d'autres effets théâtraux ( un santon de maire offert lors du congrès des maires, des réunions auxquelles on refuse de participer puis des accusations de ne pas associer les maires....) m'ont fait penser à

 

                                                        "Comediante, tragediante"

 

ce qu'aurait dit Pie VII à propos de Napoléon qui lors d'une discussion se montra aussi bien théâtral, qu'amical, menaçant, enjôleur..

 

ah! cette métropole!

 

à MTC nous y étions favorables dès le départ, sans stigmatisation de ceux qui ne partageaient pas notre analyse, en essayant toujours plus de se renseigner à la source des textes...nous nous sommes faits traiter d'ignares, d'incompétents, pratiquement de traitres à notre commune

comediante, tragediante !!!
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:57
métropole: virage et fin des grandes manoeuvres?

depuis près de 3 ans , le maire et son entourage nous rebattaient les oreilles avec les dangers de la Métropole - pendant la campagne électorale, MTC a été voué aux gémonies parce que nous étions favorables à la métropole et une bonne partie des 77% qui ont voté pour le maire et sa liste seront ravis (mais peut-être pas étonnés) que celui-ci veuille copiloter la métropole avec Jean-Claude Gaudin

toutes ces gesticulations politiques ont fait perdre énormément de temps à mimet pour se préparer à la métropole - souvenez-vous de ce que MTC disait en réunions publiques  -

voir ci-dessous l'article de La Provence.com ce matin à 9h40 - Quel poste le maire de mimet a t il obtenu? a t il informé son électorat de sa nouvelle approche ?

en le lisant j'ai pensé à Madame Joissains qui arbore toujours une croix catholique -signe extérieur religieux - et ne fait d'ailleurs pas mystère de sa Foi - qui a dû être comme moi et se souvenir des paroles de Jésus à Pierre "au chant du coq...."

lisez l'article in extenso ci-dessous: -

ActualitésPolitique

Jeudi 01/10/2015 à 09H40 Marseille 1 réaction

Georges Cristiani, le maire de Mimet et président de l'Union des maires,a créé un groupement. Il souhaite copiloter avec Jean-Claude Gaudin

 

 

 

 

Sauf énorme surprise, Jean-Claude Gaudin devrait être élu fin octobre président de la Métropole. Alors que Maryse Joissains, le maire d'Aix, multiplie les offensives financières ou institutionnelles, créant sa métropole sans assise juridique, les maires du département s'interrogent. Longtemps arc-boutés contre le projet gouvernemental derrière Georges Cristiani, leur porte-parole devenu président de l'Union départementale, ils s'assagissent.

La loi est là, implacable. Amenée en partie par Jean-Claude Gaudin, leader taclé aux sénatoriales 2014, mais désormais "incontestable et naturel". Vont-ils s'agenouiller à Canossa pour autant ? Pas vraiment. En s'associant dans un groupement d'intérêt communal, 51 d'entre eux se disent prêts à jouer le jeu. À condition d'avoir un rôle actif. Un pragmatisme obligé pour ces élus lassés des influences politiques, pour ne pas dire des manipulations exercées par différents parlementaires du département. Depuis sa mairie de Mimet, Georges Cristiani est toujours à la manoeuvre.

La Métropole sera effective le 1er janvier 2016. L'acceptez-vous telle qu'elle se présente ?
Georges Cristiani : "L'État nous livre une métropole à l'état brut. Un bâtiment vide dont on nous laisse la responsabilité du fonctionnement. Et qui est truffé de malfaçons. Il n'y a par exemple qu'une seule commission d'appel d'offres pour 92 communes. Ils vont devoir travailler 7 jours sur 7. On ne sait pas comment va fonctionner cette machine. Elle n'est pas à la hauteur de l'enjeu."

Mais vous êtes prêts à y participer, même si vous l'avez combattue ?
G.C. : "Il y a une loi. On ne peut pas passer outre. Ce qu'il faut maintenant, c'est réfléchir rapidement à l'équipage du bateau. Une réflexion collective s'impose pour maîtriser ce délire territorial."

En l'occurrence, les dés sont jetés et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, s'impose déjà en futur président...
G.C. : "Il est naturellement incontestable. D'abord parce qu'il est maire de la ville centre. Ensuite parce qu'il est respectueux des maires du département. Il l'a montré. Nous, on le respecte. Mais, au-delà des déclarations d'amour, il s'agit désormais de travailler ensemble. Il faut des preuves. Cela passe par des délégations, des vice-présidences et une présence au bureau. Si, au sein de la Métropole, les maires ont les yeux sur les finances, l'urbanisme et les transports, je ne m'inquiète pas."

Vous avez violemment combattu cette Métropole. Aujourd'hui, vous voulez la gouverner. Vous n'avez pas d'état d'âme ?
G.C. : "Les maires ont toujours prouvé leur esprit républicain. Si on veut nous exclure de la gouvernance, on ne se laissera jamais faire. Nous continuons à penser qu'on aurait eu mieux fait d'établir des ponts entre les six intercommunalités, sur les transports, l'environnement et l'économie. Cela aurait marché rapidement, au lieu de créer cette usine à gaz. Mais la Métropole est là. Elle a des atouts, de bonnes raisons d'être. Elle ne se fera pas sans les maires."

Comment allez-vous peser ?
G.C. : "Nous avons créé un groupement intercommunal de 51 maires. Toutes les étiquettes politiques sont représentées. L'idée est de replacer les maires au centre de ce dispositif métropolitain. Les maires des grandes villes n'ont pas voulu s'associer à nous, ce qui est révélateur. Mais on ne veut pas être exclus. On a une identité à défendre contre les technocrates qui ont imaginé nos villages comme des terrains à construire."

Êtes-vous d'accord avec la stratégie de la terre brûlée de Maryse Joissains ?
G.C. : "Non. On va tout faire pour que cette Métropole marche. Elle se dit qu'au cas où ça ne fonctionnerait pas, elle a un système qui peut marcher. Sa méthode est virile, mais courageuse. Elle sera rejetée d'un point de vue légal, mais elle prend ses marques pour l'avenir. Nous, on essaie plutôt de faire le lien. De sortir de ce guêpier politicien où nous a mis l'État."

Que craignez-vous ? De devoir payer pour Marseille ?
G.C. : "Marseille est la locomotive de ce département. Elle a besoin de charbon et je suis prêt à en donner un peu, à condition de copiloter. Mais hors de question d'augmenter les impôts des ménages et des entreprises. La barque est suffisamment chargée. On veut aussi que les dotations actuelles aux communes soient maintenues. Il ne s'agit pas de toucher aux équilibres financiers actuels. Ils sont déjà assez fragiles. L'État doit abonder plus que des 80 millions d'euros promis. C'est plus qu'insuffisant."

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:15
jeudi - jedi - génie

bien! hier pas d'intempéries et pourtant aujourd'hui, jeudi, les très grands travaux de génié civil ne sont pas terminés. Ah! quand  n'a que l'expérience du goudronage électoral !!! il reste notamment à mettre les barrières.

on est donc jeudi et c'est trop tentant mais tant pis: j'ai envie de dire "que la force soit avec toi"

 

je suis allée voir les travaux et j'observe premièrement qu'il était temps que les politiques se mettent en conformité avec cette dépense obligatoire et l'arrêt du tribunal administratif et deuxièmement c'est que ces travaux-là ils ne pourront pas les fermer à clé. d'une part parce que c'est une ,voie publique communale, et d'autre part qui verrait la grandeur et la beauté de ces travaux?

 

donc aujourd'hui encore, au moins, le génie est à mimet

jeudi - jedi - génie
Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 06:05

au mois de septembre vous avez été 2037 visiteurs - vous avez lu 3652 pages - il y a eu 45 articles.

hier le génie - certes civil mais génie quand même était à mimet pour une journée. Pleine d'espoir je vais voir si on peut avoir encore un peu de génie

Repost 0
Martine Colombani à Mimet
commenter cet article